Jacques Vincey

Image fond

Né à Paris en 1960, Jacques Vincey entre en 1979 au Conservatoire de Grenoble après des études lettres. En tant que comédien, il travaille notamment avec Patrice Chéreau (Les Paravents), Bernard Sobel (La Charrue et les Etoiles, Hécube), Robert Cantarella (Baal, Le Voyage, Le Siège de Numance, Le Mariage, l’affaire et la mort, Algérie 54-62), Luc Bondy, André Engel, Laurent Pelly… Au cinéma et à la télévision, il tourne avec Arthur Joffe, Peter Kassowitz, Alain Tasma, Luc Beraud, Nicole Garcia, Christine Citti, Alain Chabat, François Dupeyron... Il met en scène La Place de l'Etoile et Jack’s Folies d’après Desnos (1988 et 1989) et réalise un court-métrage C'est l'Printemps ?  (1992).

Il fonde la Compagnie Sirènes en 1995. En 1997, il met en scène Opéra Cheval de Jean-Charles Depaule au Festival Turbulences de Strasbourg et Erotologie classique d’après F. K. Forberg au festival Trafics à Nantes.  Il co-met en scène avec Muriel Mayette Les Danseurs de la pluie de Karin Mainwaring au Théâtre du Vieux Colombier – Comédie Française en 2001 (après avoir été son collaborateur artistique pour Chat en poche de Feydeau, 1999). Mandaté par l'AFAA pour travailler au Brésil en 2000 et 2001, il monte Saint Elvis de Serge Valletti à Rio de Janeiro en 2002 (Tintas Frescas – Saisons de Théâtre français contemporain en Amérique latine ; festival Rio Cena Contemporanea). En 2001, Gloria de Jean-Marie Piemme, créé à La Ménagerie de Verre en 2000, est présenté au Festival d’Avignon (Gymnase Aubanel).

Le Belvédère d'Ödon von Horvath, créé en 2004 au CDDB-Théâtre de Lorient, est repris en 2005 au Théâtre de Gennevilliers et en tournée. Cette même année, il crée Jours de France de Frédéric Vossier (Corps de Texte–Théâtre des 2 rives, Rouen). En 2006, il met en scène Mademoiselle Julie de Strindberg au Théâtre Vidy-Lausanne (tournée en France, 50 représentations).


+ Lire la suite
"Si" - publication commune du Théâtre Forum Meyrin et du Théâtre de Carouge-Atelier de Genève. Septembre 2009. Propos recueillis par Jean Liermier.

Jean Liermier : Comment es-tu venu à la mise en scène ?
Jacques Vincey : Ça s'est fait presque sans que j'y pense, dans le prolongement de mon itinéraire d'acteur et de rencontres importantes avec de grands metteurs en scène. Progressivement est né le désir de rassembler à mon tour une équipe autour d'un projet et d'accompagner une aventure théâtrale depuis sa genèse jusqu'à son terme. La mise en scène est un élargissement de mon métier d'acteur. Je m'efforce toujours de rendre les acteurs co-metteurs en scène du spectacle sur lequel nous travaillons chacun nourrit le projet de son intelligence et de sa sensibilité. Mon rôle est de permettre à ces univers singuliers de se cristalliser autour d'un parti pris commun qui donnera force et cohérence au spectacle. Mon enjeu est d'aller plus Ioin ensemble qu'aucun de nous n'aurait pu le soupçonner. Mon plaisir est de voir mon rêve originel se transformer,s'approfondir, s'élargir, en se frottant à l'inattendu, l'Imprévu et aux contingences d'une réalité avec laquelle il nous faut composer.

As-tu des maîtres dans la mise en scène ?
Il y a des parcours d'artistes que j'admire énormément mais je me sens constitué d'influences multiples, de chocs successifs que j'ai pu ressentir en tant qu'acteur mais aussi en tant que spectateur. Certains spectacles ont bouleversé ma façon de voir le monde et modifié ma façon d'envisager ce métier. Je me sens comme un kaléidoscope, chacun de mes spectacles étant un assemblage différent des multiples éclats qui me constituent.

Tu travailles sur un répertoire plutôt non francophone. Y a-t-il une explication à cela ?
Je dis souvent que si je monte un texte, c'est parce que je ne le comprends pas ! Derrière cette boutade, la vérité est qu'un texte m'intéresse parce qu'iI me pose question, parce qu'il me touche profondément sans que je puisse dire précisément pourquoi j'ai effectivement le goût de ce qui m'est étranger, c'est-à-dire de ce qui va m'obliger à me déplacer et à découvrir de nouveaux territoires. Ceci dit, j'ai aussi monté des pièces d'auteurs français ou francophones qui m'ont fait faire de grands voyages !


+ Lire la suite